Et si on causait un peu...

02 décembre 2011

" Aimants " pour la vie ?...

" Le coup de foudre est facile à comprendre. C'est quand deux personnes se sont regardées toute leur vie que cela tient du miracle."
Sam Levenson

 Il n'est rien de plus facile que de succomber à l'irrésistible attirance d'un coup de foudre.
Un coup de foudre promet tout... sur ressenti, sans avancer aucune preuve de son bien fondé ou de sa durabilité... mais il est si doux de s'y laisser verser qu'on y cède sans trop protester, si bien évidemment nos circonstances personnelles nous le permettent.
Le coup de foudre n'a pas pour vocation de résister à l'épreuve du temps : sa nature est d'être brusque voire violent, presque captateur de nos pulsions primaires pour nous déposséder de toute capacité à juger.

Certaines personnes redoutent le coup de foudre, parce qu'il peut se ressentir comme dépersonnalisant : "Je ne me reconnais plus..."
D'autres au contraire y trouvent un moteur qui les propulse dans un instant présent qui leur procure un sentiment de complétude à la fois provisoire et proche de l'éternité car idéalisé.
Et puis, il y a ceux qui, sans y opposer une résistance farouche, le gardent à portée de raison pour en recueillir les fruits d'une passion à entretenir et à cultiver...

Ce sont souvent ceux de la troisième catégorie qui arrivent à accomplir le miracle d'un sentiment qui se conserve sans trop perdre de sa saveur et de sa vigueur.
Entretenir la flamme de la rencontre, c'est un investissement bipersonnel... A une seule personne, on n'y arrive rarement.
Il n'y a pas de recette miracle à chercher dans les magazines féminins : il faut une volonté commune, et accepter certains compromis et frustrations passagères, parce que les amours idéales qui ne se déclinent qu'en rose pendant toute une vie... c'est peut-être bien dans les histoires de Barbara Cartland (et encore), mais dans la réalité, on a tous un égo et un nombril, autour desquels on est construits...
Et pour réussir le pari de se regarder toute une vie, il faut avoir su apprivoiser la tolérance et la tendresse.

De nos jours, effectivement, cela tient réellement du miracle !
On n'imagine plus ne connaitre qu'un(e) seul(e) partenaire au cours de sa vie.
Pour beaucoup de choses, on estime que la vie est courte, et que donc, il faut savoir en profiter...
Mais en ce domaine, sans doute l'estime-t-on trop longue pour se résoudre à s'investir dans une relation unique...

Miracle, mon beau miracle... Crois-tu qu'il existe encore des "aimants" pour la vie ?...

 ...LW...

" La vie nous oblige à sortir du mythe qu'il suffit de s'aimer pour bien vivre ensemble." (Jacques Salomé)

 

 Beaux textes sur "Bonheur pour tous"


Posté par laurencewitko à 02:56 - LES UNS ET LES AUTRES... - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire